Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

André Veys, à la suite du P. Chevrier

André Veys, à la suite du P. Chevrier

Le lieu est historique : avant d'être maison paroissiale, le 6 rue de Berry fut sous-préfecture et, en juin 1815, à quelques heures de la bataille    de Waterloo, ce qui était alors la maison du gouverneur du roi hébergea Napoléon Bonaparte. A quelques pas de l'imposante collégiale saint Nicolas et de sa tour massive de 61m de haut, le visiteur surplombe     le paysage dans un rayon de 10 kilomètres. Magnifique.

 

Le père André Veys, 65 ans, rentré d'une retraite avec l'institut séculier des prêtres du Prado dont il est membre, se caractérise par sa bonne humeur et son goût des autres. Il partage d'ailleurs son lieu de vie avec le père Jean Develter. Doyen de l'Avesnois, il l'est depuis 2006, avec la charge de curé modérateur de la paroisse sainte Claire en Avesnois (Fourmies)    et solidaire des paroisses Notre Dame des Deux Helpes et du Bon Pasteur en Avesnois dont le QG est à Avesnes. Deux autres paroisses -sainte Hiltrude et sainte Bertille- bouclent le cordon des 63 clochers     du doyenné qui compte plus de 66 000 habitants. Avec le père André, nous regardons dans le rétroviseur du ministère qu'il exerce depuis 1980. Marqué par la figure d'un ancien aumônier diocésain de Chrétiens en monde rural (CMR), le fils d'agriculteurs -né à Cantin- touché par la foi de ses parents sera ordonné prêtre à Villers-Guislain. Aumônier diocésain du mouvement rural de la jeunesse chrétienne (MRJC), il plaide pour une Eglise jeune, vivante et engagée dans la société, ce qui explique sa participation à nombre de stages et formations pour les salariés agricoles et les paysans. 1986 : c'est la création, à Jolimetz, de l'aumônerie rurale, avec le père Henri-Pierre Bailleux avec qui il partagera la mission durant ... deux décennies. De ces années, outre de grands rassemblements ruraux, jaillira Le Vivier qui rayonne aujourd'hui sur le Pévèle, le Quercitain et l'Avesnois et prépare une marche dans la nuit de Pâques. André Veys qui confesse "j'aimais l'action, mais je souhaitais me ressourcer à l'Evangile"-découvre aussi le Prado et l'intuition de son fondateur, le Bienheureux Antoine Chevrier : "Faire connaître Jésus-Christ et le faire aimer des pauvres" symbolisée par la crèche (mener une vie simple), la croix (accepter de passer par la souffrance, si elle vient) et le tabernacle (la table du partage pour devenir du bon pain pour ses frères) qu'il arbore autour du cou. Il fera même un mandat au conseil France du Prado. Devenu aumônier diocésain du CMR, il sera prêtre associé du Pays de Mormal puis est nommé doyen : "J'ai dit oui non sans peine, mais je peux témoigner que cela a libéré des énergies en moi ...".

 

Proximité

 

A la campagne, ce mot a tout son sens. Et le doyenné s'est donné les moyens en mettant en place des formations (voir Notez-le !) : à l'écoute, pour mieux communiquer entre doyenné et paroisses, conduire des projets, sans oublier les formations bibliques avec Théologie en Avesnois (Fourmies) ou celles du père Paul N'daya, curé de sainte Bertille. Quelle visibilité pour la foi ? Le père André se réjouit de ce qui se vit du côté de l'aumônerie de l'enseignement public, des scouts, des servants d'autel mas aussi la catéchèse ou chez les jeunes très réactifs (le pélé cyclo, par exemple). "Je suis aussi très reconnaissant du travail des animatrices en pastorale ou encore des couples engagés dans la préparation au mariage". Autre bonne nouvelle : le Carême préparé avec l'ensemble des équipes liturgiques du doyenné. Une première.

 

Philipe Courcier

( journaliste de la coix du nord pour le diocèse de Cambrai )

Article publié par Francis WILLERMET • Publié Mardi 23 fév 2016 • 1443 visites

Actualités de l'Eglise

Le synode 2018 se prépare aussi à Rome !
Du 11 au 15 septembre s’est tenu à Rome un séminaire international sur la condition des jeunes...

Violences et religions dans les études anglo-saxonnes
Les religions sont-elles impliquées dans les violences commises par les croyants, et si oui...

La rentrée universitaire du Centre Sèvres-Facultés Jésuites de Paris
Le Père Étienne Grieu, jésuite, docteur en théologie et agrégé de géographie a pris, à la...

Lancement d’une collecte en ligne sur la plateforme Credofunding
Depuis maintenant 2 ans, l’ensemble des diocèses français est engagé dans un projet de soutien...

Devenir prêtre autrement
Depuis 50 ans le Séminaire-GFU (Groupe de Formation Universitaire) offre à des jeunes de toute la...

Haut de page